Exposition au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Du 1er Juin 2018 au 6 Janvier 2019

 

L’Espace est Silence

 

Exposition à voir et à revoir de préférence commentée par un « médiateur » du musée.

Pourquoi ? l’essentiel de son œuvre réalisée entre 1950 et le début du 21e siècle est présentée. Elle requiert à notre avis une visite commentée tant elle concentre de matières picturales et d’émotions.

Ce peintre (1920 – 2013) de culture chinoise s’est installé à Paris en 1948 à un moment de forte confluence entre les cultures orientales, européennes et américaines.

Il traduit le mouvement des éléments  comme le fait Gaston Bachelard (l’air, le feu, l’eau et la terre) dans un système entropique. Cependant au centre de ses toiles apparaît un point permanent faiblement coloré qui est un repère spatial pour notre regard.

Zao Wou-Ki a établi des correspondances entre son œuvre et celle du poète Henri Michaux (l’espace est silence) et du compositeur Edgar Varèse (Déserts).

Les grands formats d’encres sont présentés pour la premiere fois au musée d’Art Moderne…travail entre vides et pleins, blancs et noirs c’est surtout à partir de années 1980 qu’il se consacre à cette technique.

Nous éviterons de qualifier l’œuvre de ce peintre entre une peinture figurative et une peinture abstraite à l’instar des commentaires superficiels et définitifs des « critiques » de France Culture dans l’émission Riposte de juin 2018. C’est une peinture pleine d’émotion autant « lyrique » que gestuelle.

Allez découvrir cette exposition aussi complète elle risque de ne pas se représenter avant longtemps.